Alors que se sont terminées les conventions des partis Démocrate et Républicain, nous abordons la dernière ligne droite pour la course à la Maison Blanche.

Les impôts et les taxes sont la pierre angulaire de cette Campagne.

Même si Donald Trump n’a pas encore révélé son Plan, il a souvent exprimé ses intentions de préserver voire d’étendre les reductions d’impôts et les remises et les faveurs envers l’emploi ( Jobs Act), passés en 2017.

Au contraire l’ancien Vice Président Biden a rédigé une série de propositions sur des thématiques précises.

Voici en quoi consiste ces deux plans :

Le plan Impôts Joe Biden Donald Trump
Taux de l’imposition personnelle Actuellement, le taux est de 37% alors qu’à son plus haut et avant les Jobs Act , il était à 39.6%. C’est à ce taux de 39.6% que Biden veut revenir pour les contribuables qui sont au dessus de $400.000 de revenus imposables. Trump veut conserver tel quel le taux d’imposition à 37%. Par ailleurs, il voudrait instaurer une réduction de 10% pour les contribuables de la classe moyenne , ramenant ainsi leur taux d’imposition de 22 % à 15%.
Déductions détaillées Le « TCJA » limite certaines déductions détaillées tandis qu’il augmente les réductions standard. Biden a proposé un forfait qui fixerait le bénéfice d’impôt de « déductions détaillées » au taux de 28%. Avec le Plan de Trump, les modifications du T CJA pour les « déductions détaillées seraient étendues à 2025 et elles deviendraient alors permanentes ».
Gains sur le Capital et dividendes la loi sur les Taxes est très favorable aux gains sur le Capital à long terme et sur les dividendes qualifiées. Avec Biden, il n’y aurait plus de réductions pour les gains sur le Capital et les dividendes au dessus de $1 million. Sans encore rien préciser Trump a pourtant indiqué qu’il réduirait le niveau des taxes sur les Gains sur le Capital, qu’il indexerait les Gains sur l’inflation et que serait créé une taxe temporaire (une taxe vacances),sur les Gains sur le Capital.
Crédits d’impôts pour les particuliers La loi actuelle inclue un maximum de $2000 pour les crédits d’impôts par enfant, plus un crédit de $ 500 pour les personnes dépendantes et un maximum de $600 pour les credits dépendants santé.($1200 pour deux enfants ou plus). Parmi d’autres changements , Biden réduirait le « CTC »,Crédit de tax sur les enfants, à $8000 ($16.000 pour 2 enfants et plus) Trump n’a pas proposé de changements majeurs pour le « CTC » et les credits dépendants ni les credits dépendants santé. Pourtant il faudra posséder un numéro de Sécurité sociale afin de bénéficier de l’un de ces crédits.
Éducation En général la somme allouée a un étudiant via le Crédit étudiant n’est pas imposable parce c’est une dette. Une des propositions de Biden pour une Education de haut niveau consisterait en une taxe spéciale pour les prêts étudiants. Avec la loi actuelle, on peut bénéficier de credits d’impôts lorsque l’on verse des contributions à des associations qui aide à l’éducation dans un État,(associations reconnues par l’État dans lequel elle est crée),ceci en dehors des déductions pour les œuvres de charité. À ce sujet, Trump voudrait offrir un crédit d’impôt pour les entreprises et les individus qui feraient des dons à ces associations.
Taux d’imposition pour le business Le TCJA , remplace la structure corporate avec un taux fixe de 21% et abroge la taxe professionnelle alternative minimum. Biden a proposé de relever à 28% le taux plat et il a ré instauré la AMT corporate pour les profits de plus de $100 million. Trump souhaite un status quo avec le TCJA. Il ne prévoit pas de réinstaller une AMT pour les entreprises.
Les Taxes sur les salaires Biden a effleuré l’idée d’une taxe spéciale Social Security de 12.4%, divisée entre les salariés et les employeurs pour un revenu d’environ $400.000. Ce serait comme un trou dans un donut oscillant entre le salaire minimum de $137,700 et $400.00
pour 2020.
Trump a récemment signé un ordre exécutif qui retarde les impôts sur les revenus de Sécurité Sociale pour les salariés/employés à partir du 1 er Septembre jusqu’a la fin 2020.
Taxes immobilières Avec le TCJA, l’exemption de 5 millions de dollars pour les biens immobiliers a doublé et est passé de 5 à 10 millions de dollars. ($11.58 million pour 2020). Il est prévu de retouner à 5 million après 2025. Biden veut abandonner la reversion et modifier la base plancher sur les bien hérités. Trump a annoncé qu’il enclencherait le développement du plus généreux plan de deductions d’impôts qu’il soit et qu ‘il ne modifierait pas les règles en matière d’héritage.

-Le plan Impôts de Joe Biden:

Taux de l’imposition personnelle:

Actuellement, le taux est de 37% alors qu’à son plus haut et avant les Jobs Act , il était à 39.6%. C’est à ce taux de 39.6% que Biden veut revenir pour les contribuables qui sont au dessus de $400.000 de revenus imposables.

Déductions détaillées:

le « TCJA » limite certaines déductions détaillées tandis qu’il augmente les réductions standard.

Biden a proposé un forfait qui fixerait le bénéfice d’impôt de « déductions détaillées » au taux de 28%.

Gains sur le Capital et dividendes:

la loi sur les Taxes est très favorable aux gains sur le Capital à long terme et sur les dividendes qualifiées.

Avec Biden, il n’y aurait plus de réductions pour les gains sur le Capital et les dividendes au dessus de $1 million.

Crédits d’impôts pour les particuliers

La loi actuelle inclue un maximum de

$ 2000 pour les crédits d’impôts par enfant, plus un crédit de

$ 500 pour les personnes dépendantes et un maximum de $ 600 pour les credits dépendants santé.($1200 pour deux enfants ou plus)

Parmi d’autres changements , Biden réduirait le « CTC »,Crédit de tax sur les enfants, à $8000 ($16.000 pour 2 enfants et plus)

Education:

En général la somme allouée a un étudiant via le Crédit étudiant n’est pas imposable parce c’est une dette.

Une des propositions de Biden pour une Education de haut niveau consisterait en une taxe spéciale pour les prêts étudiants.

Taux d’imposition pour le business:

Le TCJA , remplace la structure corporate avec un taux fixe de 21% et abroge la taxe professionnelle alternative minimum.

Biden a proposé de relever à 28% le taux plat et il a ré instauré la AMT corporate pour les profits de plus de $100 million.

Les Taxes sur les salaires:

Biden a effleuré l’idée d’une taxe spéciale Social Security de 12.4%, divisée entre les salariés et les employeurs pour un revenu d’environ

$ 400.000.

Ce serait comme un trou dans un donut oscillant entre le salaire minimum de $137,700 et $400.00

pour 2020 .

Taxes immobilières:

Avec le TCJA, l’exemption de 5 millions de $ pour les biens immobiliers a doublé et est passé de 5 à 10 millions de $.

( $11.58 million pour 2020).

il est prévu de retouner à 5 million après 2025.

Biden veut abandonner la reversion et modifier la base plancher sur les bien hérités.

Le plan de Donald Trump:

-Taux de l’imposition personnelle:

Trump veut conserver tel quel le taux d’imposition à 37%.

Par ailleurs , il voudrait instaurer une réduction de 10% pour les contribuables de la classe moyenne , ramenant ainsi leur taux d’imposition de 22 % à 15%.

-déductions détaillées:

Avec le Plan de Trump, les modifications du T CJA pour les

« déductions détaillées seraient étendues à 2025 et elles deviendraient alors permanentes.

-Gain sur le Capital et dividendes:

Sans encore rien préciser Trump a pourtant indiqué qu’il réduirait le niveau des taxes sur les Gains sur le Capital, qu’il indexerait les Gains sur l’inflation et que serait créé une taxe temporaire ( une taxe vacances),sur les Gains sur le Capital.

-Taux de l’imposition personnelle:

Trump n’a pas proposé de changements majeurs pour le « CTC »

et les credits dépendants ni les credits dépendants santé.

Pourtant il faudra posséder un numéro de Sécurité sociale afin de bénéficier de l’un de ces crédits.

-Education :

Avec la loi actuelle, on peut bénéficier de credits d’impôts lorsque l’on verse des contributions à des associations qui aide à l’education dans un Etat,(associations reconnues par l’Etat dans lequel elle est crée),ceci en dehors des déductions pour les œuvres de charité.

A ce sujet, Trump voudrait offrir un crédit d’impôt pour les entreprises et les individus qui feraient des dons à ces associations.

-Taxes sur le business:

Trump souhaite un status quo avec le TCJA. Il ne prévoit pas de réinstaller une AMT pour les entreprises.

-Taxes pour les Salariés:

Trump a récemment signé un ordre exécutif qui retarde les impôts sur les revenus de Sécurité Sociale pour les salariés/employés à partir du 1 er Septembre jusqu’a la fin 2020.

-Taxes sur les biens immobiliers:

Trump a annoncé qu’il enclencherait le développement du plus généreux plan de deductions d’impôts qu’il soit et qu ‘il ne modifierait pas les règles en matière d’héritage.

Les deux candidats continuent de peaufiner leurs programmes, tout cela peut encore changer et évoluer avant l’élection de Novembre.